25/11/2021

Partenariat entre l'ONU et CGLU : Dix points qui feront avancer l'agenda commun sur les gouvernements locaux et les droits humains

L'édition 2021 du Conseil mondial de CGLU, qui s'est tenue à Barcelone du 15 au 18 novembre, a accueilli la présentation d'une lettre d'accord entre CGLU et le Haut-Commissariat de l'ONU aux droits humains (HCDH). Ce document historique (avancé notamment grâce au leadership de la CISDPDH) contient dix points définissant un programme commun de coopération. Ce document jouera donc un rôle clé dans l'avancement de notre agenda sur “gouvernements locaux et droits humains” dans les années à venir.

L'accord a été présenté au Conseil par la Haut Commissaire des Nations Unies aux droits humains, Michelle Bachellet. Dans son intervention, la Haut-Commissaire a rappelé comment les gouvernements locaux répondent aux principales demandes sociales, en promouvant des approches centrées sur les personnes qui permettent de renouveler l'idée du contrat social. La Haut Commissaire a souligné plusieurs exemples d'actions locales pertinentes dans des domaines clés tels que l'inclusion des migrants, l'accès au logement convenable ou les droits des femmes.

La Haut Commissaire a souligné comment la coopération déjà existante entre le HCDH et CGLU sera renforcée avec l'adoption de cet accord, qui compile 10 pistes de coopération et des propositions d'action. Il s'agit notamment de l'organisation de réunions régulières avec les gouvernements locaux, de l'organisation d'événements de formation et de renforcement des capacités et du renforcement de la visibilité des bonnes pratiques. L'accord contribuera également à la vision de “Notre programme commun”, qui vise à mettre en place un système multilatéral plus inclusif.


Participation of Philippe Rio and Linda Voortman


Les remarques de la Haut Commissaire ont été accueillies avec enthousiasme par les membres du Conseil Mondial, y compris le leadership de notre Commission (qui était également présent et a joué un rôle actif dans l'événement).

Le maire de Grigny et co-président de la CISDPDH, Philippe Rio, a fait valoir que “grâce à cet accord, nous espérons inspirer davantage de territoires dans le monde à promouvoir les valeurs des droits humains de manière significative et utile”. L'Alderman d'Utrecht et co-présidente de la CGLU-CISDPDH, Linda Voortman, a fait valoir que cet accord contribuera à “améliorer la communication et la participation entre les gouvernements locaux, les organes des Nations unies chargés des droits humains et CGLU, (...) tout en donnant plus de visibilité aux innovations locales et à l'engagement des collectivitées locales en faveur des droits humains”.

La CGLU-CISDPDH assurera le suivi de cette feuille de route dans les mois à venir. Cette feuille de route devrait offrir aux membres des possibilités intéressantes de participer aux débats mondiaux sur les droits humains.

Veuillez contacter le Secrétariat de la Commission pour en savoir plus.